16 janvier : reprise de cartes et voeux pour 2010

Publié le par Kevrenn Bro An Oriant

télégramme 18 01L’année 2010 est une année chargée en évènements pour la section de l’UDB Bro An Oriant.

 

Il y a d’abord notre participation au sein d’Europe Ecologie Bretagne pour garder la Bretagne à gauche.

Nos militants se trouvent donc en campagne !

 

Mais d’autres actions vont se dérouler au Pays de Lorient. Et l’un d’entre eux retiens notre attention : Ar Redadeg 2010. Ce relais pour la promotion de la langue bretonne qui se déroulera du 10 au 15 mai (de Rennes à Pontivy en passant par les 5 départements bretons).

Ar Redadeg passera sur le Pays de Lorient le 12 mai.

 

Et nous comptons sur la présence et le soutien des municipalités traversées. Si l’on connaît déjà l’engagement d’Hennebont, de Lanester et de Ploemeur nous sommes dans l’attente d’une réponse du Maire de Lorient.

Lorient, dont le développement du breton s’estompe, voire baisse gravement, depuis 2004.

Si l’ouverture de la filière bilingue à Merville au cours de ces dernières années donnait un peu d’espoir, l’obstination à ne pas ouvrir la poursuivre en élémentaire et la fermeture de la filière à St Christophe donne de gros signes d’inquiétudes.

Et comme je l’ai dit à la rentrée cette année, la pugnacité du Maire de Lorient en faveur du monolingue permet de maintenir des classes, et nous nous en réjouissons, son manque de persévérance vis-à-vis du breton met en difficulté le bilinguisme à Lorient.

 

Pour éviter de voir ces difficultés s’agrandir à Lorient, l’année de la Bretagne au Festival Interceltique, la section de Lorient demande à la municipalité la nomination d’un référent langue bretonne qui puisse travailler ce sujet de manière transversale et permanente.

 

Enfin en 2010, nous souhaitons voir 3 chantiers économiques avancer :

  La concrétisation des premiers actes forts du programme leader, qui doit permettre de renforcer l’agriculture du pays de Lorient. N’oublions pas que l’agriculture est la plus grande zone d’activité économique de l’agglo en terme d’espace et le lien entre monde urbain et péri-urbain.

 

L’accompagnement opérationnel des projets de diversification de production d’énergie, car les territoires attractifs pour l’économie seront ceux qui auront développé des compétences sur place pour produire une énergie « propre » et peu coûteuse.

 

L’encouragement des collectivités et de ses bras armés économiques (Audélor, SFLD …) au secteur de l’économie sociale, cette économie où les salariés sont co-opérateurs et donc co-décideurs. Cette philosophie est un outil d’avenir pour répondre à deux questions centrales que sont celle de la démocratie dans l’entreprise et celle de le relocalisation de l’économie par la recréation de lien entre la décision dans l’entreprise et les habitants du territoire.

 

Enfin nous restons vigilant sur la SBFM. Nous nous félicitons de la victoire des ouvriers. La lutte sociale dans ce pays ne reste pas vaine, malgré ce qu’en pense le Président.

2009 a vu Renault revenir mais le tonnage n’a pour autant pas augmenté et le nombre de salariés est tombé sous la barre des 500…

Plus que jamais l’UDB du Pays de Lorient reste attentif et combatif.

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article