Mauvaise surprise à Merville

Publié le par Kevrenn Bro An Oriant

La rentrée de Merville : mauvaise surprise pour les parents de petite section de Maternelle

 

Les parents d'élèves bilingues de l’école de Merville à Lorient ont eu une (mauvaise) surprise ce matin. Sur décision de l’Inspection Académique du Morbihan, le conseil des maîtres s’est vu obligé de mettre les enfants de petite section en monolingue.

 

Pour l'occasion, M. Thomin, vice président du Conseil Régional, et de Paul Molac, président de Div Yezh Breizh se sont rendus à l’école afin de soutenir les parents en ce jour de rentrée. Etaient également présents des élus du conseil municipal de Lorient (Laurence Chevrel, Yann Syz, Claudine le Goff, Annie Becker....) de différents groupes (UDB, Verts....) et une représente du SNUIPP.

  JP Thomin, P.Molac, L. Chevrel
C. Legoff (cachée)

La volonté de l’Inspection a été respectée. Mais l’Inspection respecte-t-elle le choix des parents ? 


Une fois de plus la filière bilingue de Merville est maltraitée… Pire, l’ensemble du groupe scolaire est touché car en élémentaire, l’école est privée de sa 8ème classe et de la non-ouverture de la filière bilingue.

 

L’ UDB du Pays de Lorient dénonce la mauvaise volonté de l'Inspection d'accadémie du Morbihan et regrette que les solutions pragmatiques proposées par le Conseil Régional ne soient pas retenues.
 

Respectons le choix des parents! Nos élus et nos partenaires s'y emploient, l'Etat doit les écouter!

  

Publié dans Lorient

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

yann syz 05/09/2008 09:26

Hervé
disons que la réponse est un texte voté à l'unanimité par le conseil municipal réafirmant son soutien à cette filière.
Un commentaire personnel du maire me laisse simplement penser qu'il est l'objet de pression qui ne viennent pas que de l'UDB ou de vous, et qu'il y a aussi de la désinformation qui circule....
A nous tous d'être pédagogue, en se rappelant que le premier responsable est mr Coutureau et son ministre darcos.
Oui, souvent en pareil cas, quelques pressions populaires sont utiles, mais en cohérence avec les premiers concernés pour éviter les effets pervers.
A suivre de pres....

herve le gwenn 04/09/2008 16:05

Norbert Métairie et son adjointe Mme Garnier ne seraient pas contre l'apprentissage du breton à Lorient mais pas pour non plus.

Je pensai(naîvement) que la présence de l'UDB au sein de la majorité municipale ferait bouger notre maire mayennais.

L'UDB est elle d'accord avec le coup de gueule du parti breton sur le Télégramme ? Mme Garnier aura 't'elle le courage de répondre à une ''petite'' formation politique ?

Yann Sys puisque tu me lis es tu d'accord pour que nous organisions ensemble une manifestation pour faire bouger nos élus lorientais et morbihannais ?

Je suis étonné du mensonge du maire sur le nombre d'élèves à Merville ...

Kevrenn Bro An Oriant 04/09/2008 16:55


Belle stratégie contestataire Hervé! La question n'est pas de savoir si l'UDB agit ou non au sein de la municipalité, mais si la classe s'ouvre ou non. Premier point. Deuxième point, le dossier
Merville et les prises de positions des groupes politiques de la mairie de Lorient sont essentiellement dûes à l'action de l'UDB. Dis-toi que sans nous, ce serait peut-être pire!

J'ajouterai que l'on ne forme pas une liste UNIQUEMENT pour le breton, mais également pour un projet de société. Sinon, cela s'appelle du lobby, pas de la politique et ceci est le travail des
associations... que nous soutenons par ailleurs!

Je rappelle également suite à ton premier commentaire que l'UDB au Conseil Régional, c'est 4 élus contre 40 pour le PS, 7 pour les Verts, 7 pour les communistes. Inutile donc de nous tirer dans les
pattes...

Ce que fera Mme Garnier regarde Mme Garnier qui, entre parenthèse, n'est pas membre du PS. En quoi l'UDB est-elle concernée? Pourquoi nous poser la question? Si vous nous attaquez, nous répondrons?
Quel intérêt y trouverez-vous? Cela fera-t-il avancer le dossier?

Je fais suivre ta demande à Yann Syz, mais sache qu'en général, ce ne sont pas les partis politiques qui organisent une manif' (en tout cas, pas officiellement). Nous nous retrouvons toujours lors
d'évènements et ça, tu ne peux pas le nier... donc, cessons ces enfantillages à savoir qui de nos deux formations fait le plus. Nous faisons des communiqués et nous déplaçons. Faites ce qui vous
semble opportun... à condition d'être en accord avec les autres (parents d'élèves...)!

Gael briand
Responsable de la fédé UDB du Morbihan.


herve le guen 03/09/2008 08:33

peut on savoir comme l'explique jp thomin pourquoi le finistère crée 11 classe bilingues ? si le morbihan est à la traine est ce la faute de l'état ou des élus morbihannais ? n métairie n'a t'il pas les moyens de faire avancer les choses concernant la maternelle de merville ? ça m'étonne...

Kevrenn Bro An Oriant 03/09/2008 09:19


Les deux sans doute! Il est évident qu'un soutien massif du maire est nécessaire pour ouvrir une classe. Or, la logique voulait que les élèves passent à Nouvelle-Ville. L'UDB estimait que cette
stratégie était risquée et que l'on devait proposer du breton dans chaque école de proximité. Elle semble avoir vu juste quand à la stratégie puisqu'aucun élève de Merville ne s'est rendu à
Nouvelle-Ville. Il faut donc changer son fusil d'épaule.

N'oublions pas également que Thomin est chargé du bilinguisme au Conseil Régional de Bretagne. J'ajouterai que le Finistère est historiquement le département qui créé le plus de postes et qui
compte le plus grand nombre de bilingues (avec le Trégor).

Le Morbihan a encore beaucoup à faire... Lorient doit être nettement plus ambitieuse sur ce sujet comme le demande l'UDB depuis quelques années.