NAYEL ET CHAMPION : RETOUR AUX CENTRES

Publié le par Kevrenn Bro An Oriant

Cette semaine ouvre à  Lorient, l’espace Nayel, vaste complexe commercial mêlant moyennes et petites boutiques en plein cœur de ville, à proximité des rues commerçantes et des infrastructures de transport.

 

Pour redynamiser un centre en difficulté ?

 

Non, car, le sait-on assez, le chiffre d’affaire du centre-ville de Lorient, est le quatrième de Bretagne,  devant Vannes et Quimper.

 

Plutôt pour renforcer l’offre qualitative et pour que la Ville structure une vie commerçante dans son cœur et ses quartiers emblématiques, face au développement de zones anarchiques le long de  la 4 voies.

 

Cette logique est également à l’œuvre à Ploemeur, où la Municipalité a travaillé avec différents acteurs pour faire aboutir le projet de renforcement du Champion et des commerces et services qui lui sont associés en plein bourg.

 

Ces deux projets vont dans le sens de ce que nous souhaitons : des villes et des bourgs où habitats et commerces sont mêlés, dans une logique de proximité, d’économie de transport et de lien social.

 

Les années 80 et 90 ont été marquées par le développement de zones commerciales anonymes, dévoreuses d’espace et d’énergie entre Caudan et Lanester.

 

C’est pour inverser cette logique que les élus de l’U.D.B. ont participé aux réflexions sur la création de l’espace Nayel, qui viendra apporter une plus-value d’attractivité à Lorient . Elle vient compléter la structuration de la ville déjà marqué par l’ouverture du Grand Théatre, de la Piscine et du multiplexe de cinéma en pleine ville, au moment où d’autres agglomération bretonnes voisines ont fait le choix de disséminer ces équipements dans les zones de périphériques. Lorient fait le choix de mêler commerces, habitats, et espaces ludiques en ville près des infrastructures de bus, pour creer des synergies entre eux. Les villes qui ont fait le choix inverses sont celles ou l’usage de la voiture augmente le plus….

 

Puis viendra le temps nécessaire de la réflexion sur la place des commerces de proximité dans nos quartiers. Rappelons enfin que si Ploëmeur et Lorient oeuvrent dans le même sens, certaines communes voisines continuent de plancher sur des projets qui feraient de la R.N. 165 un continuum  de commerces offrant un paysage semblable à tous les périphériques de France. C’est pourquoi les élus U.D.B. s’étaient joints aux inquiétudes de ceux qui souhaitaient encadrer plus strictement l’avenir du Mourillon dans le cadre du SCOTT.

 

L’agglomération doit être cohérente dans sa politique de sociabilité urbaine et commerciale .

 

                                                                            Annick Lécuyer

 

 

Publié dans Lorient

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article