Pour une Bretagne responsable dans un monde solidaire

Publié le par Kevrenn Bro An Oriant

Avec l’UDB (Union Démocratique bretonne), je souhaite l’autonomie de la Bretagne, condition impérative pour rapprocher les lieux de décision des citoyens. Revendiquer l’autonomie bretonne, c’est affirmer notre capacité à prendre en charge nos affaires. Les compétences nécessaires existent aujourd’hui en Bretagne.

Comme le déclare le Président de la Région Rhône-Alpes, : "Face à la crise de l’Etat et de la démocratie représentative, la régionalisation est une alternative. Elle représente la forme moderne de citoyenneté... Il faut pouvoir légiférer un niveau local... Réformer l’Etat c’est accorder l’autonomie aux Régions."

L’autonomie est un moyen de garantir l’égalité des citoyens. Rien ne justifie que Paris et la région Ile de France, soit 2 % du territoire français, accaparent une grande part des emplois les mieux rémunérés, des crédits d’investissement, de la culture, de la recherche...

Comment faire ?

Il est nécessaire de transférer à la région des compétences aujourd’hui détenues par l’Etat dans les domaines qui concernent spécifiquement les habitants de notre région : aménagement du territoire, action économique, environnement, aide sociale, logement, transports, enseignement, sports, moyens d’information... La Bretagne n’est-elle pas la mieux placée pour gérer l’eau, l’enseignement du breton et du gallo ?

Pour ce faire, l’état doit assurer

 Le transfert des ressources fiscales à la région afin de lui donner les moyens financiers de sa politique.

 Supprimer les départements en transférant leurs compétences à la région et aux communes ou communautés de communes.

 Remplacer l’actuel Sénat par un Sénat des Régions.

 Créer un fonds de péréquation favorisant le développement de régions en retard et assurant un traitement équitable sur le plan social au niveau national.

 Constituer des régions fortes en respectant leur identité et leur histoire. Cette oriuentation implique le rattachement de la Loire Atlantique à la Bretagne.

Une réalité européenne

En Europe de l’Ouest, la France est le seul pays qui ne connaisse pas encore l’autonomie régionale.En Allemagne les länders (équivalents de nos régions) ont un pouvoir législatif et gèrent 40 % de la dépense publique contre 3 % par les régions de France. L’Espagne, l’Italie, le Royaume Uni ont organisé l’autonomie de leurs régions ou leur ont accordé un statut particulier. La Belgique et la Suisse sont des Etats fédéraux.Les économies régionales fortes sont celles qui s’appuient sur un pouvoir régional en capacité d’agir.

Cet article a été diffusé à l'origine dans le cadre de la campagne des législatives 2007 sur la circonscription de Lorient par Yann Syz et Thiery Catrou

Commenter cet article