SBFM : l'heure de la révolte...

Publié le par Kevrenn Bro An Oriant

 

L’Union Démocratique Bretonne du Pays de Lorient comprend la révolte des salariés de la SBFM qui se demandent bien où sont les belles mesures de soutien aux fournisseurs de l’industrie automobile annoncées en début d’année par le Premier Ministre.

 

Vouloir diminuer les effectifs de main d’œuvre directe réduirait le potentiel de production et réduire la main d’œuvre indirecte mettrait l’entreprise en péril sur de nombreuses fonctions essentielles déjà fort entamées par les départs amiante non remplacés et pas pris en compte dans le dossier de reprise.

 

Dans cette affaire l’UDB a la désagréable impression que Renault et son actionnaire, l’Etat, après avoir jouer la montre, cherche à se débarrasser  d’ »une patate chaude » en période estivale.

 

En apportant notre soutien au personnel nous voulons dire à ceux qui se sont fait complices du premier lâchage de Renault et qui après coup enfile la tenue de pompier de service, que c’est à des fossoyeurs auxiliaires qu’ils seront comparés s’ils devaient demain cautionner le dossier CIE AUTOMOTIVE.

 

 

Yannick QUENERVE

Yan Pol CHEVREL, secrétaire UDB Bro An Oriant

 

Publié dans Communiqués UDB

Commenter cet article