Eco quartier et logements au péristyle : pour un engagement fort.

Publié le par Kevrenn Bro An Oriant

Le document d’orientation qui est soumis, rappelle la dimension de type «éco-quartier » du projet péristyle.

Cet enjeu est pour nous fondamental. Non pas que le lieu l’impose, mais parce que cette démarche est une obligation morale pour tout nouveau quartier.

 

On connaît aujourd’hui des constructions isolées qui tendent de respecter des paris environnementaux. Mais il est évident qu’un immeuble passif au milieu d’un quartier à l’ancienne, qu’un aménagement restreignant la voiture entre deux grandes artères automobiles n’ont qu’un impact limité.

 

Aussi considérons nous que c’est dès la conception d’un quartier que cet enjeu doit être posé de manière globale, pour ne pas avoir à réparer plus tard.

L’argent investi en plus sera une économie par la suite.

 

Aussi, considérons nous qu’il faut pousser la logique le plus loin possible. Pas pour en faire un lieu exemplaire qui nous exonèrerais ailleurs, mais pour que ce quartier neuf soit un laboratoire exigeant pour servir à d’autres secteurs de Lorient... et pour que les entreprises privées du territoire lorientais qui participeront au chantier, gagne en expérience et en compétence, de sorte qu’elles investissement les marchés de l’avenir, notamment dans les domaines de l’énergie, des économies de fluides et la conception d’outils.

 

Ce pari doit être maintenu très haut, même si cela doit compliquer le montage de logements sociaux qui doivent trouver ici leur place.

Quitte à ce que la collectivité y contribue financièrement de manière inhabituelle. Le gain d’expérience pour tous sera un retour sur investissement.

 

Une question pour l’avenir enfin : l’émergence d’un nouveau quartier et la densification de l’habitat en plusieurs points du centre ville ne doivent elles pas nous amener à analyser finement la place des services à l’enfance et la jeunesse dans le centre-ville  Cette question n’est pas accessoire si nous voulons maintenir et favoriser une mixité générationnelle.

 

Laurence Chevrel

UDB

Publié dans Lorient

Commenter cet article