Faire de Lorient agglomération la ville des courtes distances.

Publié le par Kevrenn Bro An Oriant

Ys3Une fois n’est pas coutumme le conseil municipal de Lorient était avancé au mercredi cette semaine.

 

Au cour des débats, nous avons eu l’occasion, au nom du groupe Union Démocratique Bretonne (UDB), de dire qu’il nous semble important de regarder, sans vouloir nous immiscer dans le différent qui oppose deux associations, si la mise en réseau de savoir-faire autour du village solidaire ne pourrait pas contribuer utilement à des évenements portés ou soutenu par la ville.

Nous avons rappellé notre soutien au souhait du Festival Interceltique de pouvoir se doter d’un lieu permanent et ouvert sur la vie de lorientaise.bagad-lorient-complet.jpg

 Et dans un même mouvement nous avons également remis en mémoire de nos collègues le souhait d’un lieux fédérateur de type « Ti ar Vro », qui au delà de son intérêt proppre, pourrait être l’occasion de régler les tracas de locaux de certains acteur de la culture bretonne dans notre ville.

 

Mais le « plat de résistance » de ce conseil consistait à apporter une contribution au Plan de Déplacement Urbain de Lorient-agglomération, document cadre de l’action des élus pour le déplacement et la mobilité jusqu’en 2017. Voici comment j’ai résumé notre position :

 

J’ai déjà donné un premier avis sur l’ensemble du document lors d’une récente séance de l’agglo, où je relevais par exemple avec satisfaction les fiches actions ayant trait au renforcement des gares de Gestel, Hennebont et Brandérion. Cette fois, il s’agissait de faire un focus sur les demandes lorientaises dans ce projet :

 

L’objet de ce débat n’est pas de commenter le Plan de Déplacement Urbain (PDU) dans ses grandes lignes, nous l’avons déjà tous fait en mai au conseil communautaire de mai, il s’agit aujourd’hui de contribuer à renforcer ce document avec un apport collégial vu de la commune centre.

A ce titre, le rapport présenté nous convient, au groupe UDB, puisqu’il reprend l’essentiel des thématiques et propositions que nous avions abordé au bureau municipal ou ailleurs.

 

Pour réussir ce PDU et atteindre des objectifs de contribution à la qualité de vie, aux enjeux climatique où à l’attractivité du territoire, il nous faut faire de Lorient-Agglomération la ville des courtes distances.

 

Cela passe par une application stricte et cohérente du Plan local de l’habitat et du scott par les communes de l’agglo, et donc la densification de l’habitat près des nœuds de transports et près des lieux d’emplois.

Cela passe aussi par un raccourcissement en temps des distances domicile-travail par une politique d’inter-modalité renouvelée.

 

En ce sens, nous sommes convaincus que les parkings relais évoqués dans nos propositions doivent aussi trouver leurs places près des centres-bourgs, c’est dans l’intérêt réciproques de Lorient et de ses voisines.

Nous sommes également convaincus que la demande exprimée ici d’une ligne circulaire adaptée à l’hyper-centre est un service Img 4626 redimd’intérêt communautaire, au vu de la nature des équipements structurant qu’il s’agit de desservir. (note de l’auteur pour être plus clair : les élus de Lorient demandent que l’agglo travaillent à la mise en place d’une ligne circulaire au fonctionnement souple pour relier la gare, le nouvel hopital, le péristyle et le quartier moustoir-mairie, afin d’appaiser les circulation tout en facilitant la dessertes de ces lieux straucturants)

Enfin, faire de Lorient-agglomération la ville des courtes distances, c’est aussi par exemple, relier le centre économique lorientais et Port-Louis avec plus d’efficacité.

L’autre enjeu de nos demandes dans ce rapport, c’est bien sûr de confirmer les mobilités comme un vecteur de dynamisme économique.

 

A ce titre, que Lorient-agglo tienne compte des spécificités de l’attractivité de son centre économique est nécessaire. C’est aussi le dynamisme économique qui est en jeu lorsque nous évoquons le besoin de prendre en compte les horaires de travail décalés de différents secteurs publics et privés dans l’élaboration de notre schéma de transport en commun. (autre précision : ici nous évoquons l’impossibilité pour l’infirmier de l’hopital ou la caissière du supermarcheé d’aller au travail en bus lorsque le travail s’achève vers 21H lorsqu’il n’y a plus de bus retour, entre autres exemples)

En revanche, en parlant d’économie, nous regrettons la faible terminal-agro-lorient.jpgplace de la réflexion sur le déplacement des marchandises dans ce PDU, même si une action portée par la région et la CCI est prévue.

 

En conclusion, pour apaiser la ville, favoriser son dynamisme et raccourcir les distances-temps, il 944d43d264nous faut offrir des possibilités d’accès et de circulation en centre-ville variées et fonctionnels, faire de l’automobile un maillon de la chaîne de transport jusqu’aux lignes de transports en commun pour que celle-ci soient plus rapides et donc plus attractives et penser nos politiques pour les différents temps de la journée.

 

J’avais commencé le propos en rappelant la nécessaire cohérence entre politique de logement et de déplacement. Celle-ci est en vue. Nous plaidons également pour que l’Etat et les services qui lui sont associés s’implique au plan local dans cette réflexion. Si je dis cela, ce n’est pas pour évoquer les déplacements chez les gros employeurs, des réflexions sont sûrement engagées. Mais pour dire qu’à l’heure où les politiques locales cherchent à positionner les services structurants au plus près des populations et des nœuds de mobilité, il est regrettable de voir certains, comme Pole Emploi, choisir comme site d’implantation des lieux bien éloignés de nos stratégies pour la ville de demain et le confort des habitants. (voir notre position sur ce point précis ici : http://udb2012.wordpress.com/2012/06/04/pole-emploi-lanester-centre-ferme-non-lemploi-nest-pas-un-hot-dog-au-bord-de-la-4-voies/ 

 

Ajoutons que nous avons également dans les phases précédentes souligné avec nos collègues des autres groupes pour que ce PDU se dote de véritables objectif quantifiés, de sorte à en faciliter à la sortie dans quelques années l’évaluation.

Pour en savoir plus sur ce PDU, vous pouvez en consulter des élément sur le site de Lorient agglomération ici : http://www.lorient-agglo.fr/Le-Plan-de-deplacement.6982.0.html

Et bien sûr, n’hésitez pas à nous communiquer vos remarques sur tous les grands aspects structurants de ce projet (future gare de Lorient, renforcement des autres gares, triskel 2, plan vélo, transrade, marchandise, etc) soit par commentaires ci dessous soit en nous écrivant à udb.broanoriant@yahoo.fr

 

 

Yann SYZ

Union Démocratique Bretonne.

 UDB_Breizh_gant_kalon-2.jpg

 

 

Publié dans Lorient

Commenter cet article