Non à la xénophobie d’Etat.

Publié le par Kevrenn Bro An Oriant

04092010257 

Après le récent débat sur l’identité nationale et l'idée du président Nicolas Sarkozy de déchoir des personnes d'origine étrangère de la nationalité française tout en établissant un lien direct entre délinquance et immigration au risque de stigmatiser tous les Français n'ayant pas le type européen, les récentes mesures prises contre les Roms choquent.

Les experts du Comité de l'ONU pour l'élimination de la discrimination raciale pointent une "recrudescence notable du racisme et de la xénophobie en France » , et déplorent "la politique sécuritaire de la France marquée par la stigmatisation de l'immigration comme cause de tous les maux".

L’UDB, qui rejette la démagogie populiste ou électoraliste, est choquée par l’expression officielle du racisme et de la xénophobie au plus haut niveau de l’État.

Pour l’UDB, si en matière d'insécurité, l'angélisme est de mauvais aloi, il y a une justice pour réprimer les délinquants en tant que personnes sans qu'il soit besoin de jeter l'opprobre sur une communauté quelle qu’elle soit.

Aujourd’hui, les individus peuvent se revendiquer d’identités multiples, voyant là non une contradiction, mais une richesse.

C’est ainsi que nous pouvons être tout à la fois Breton, Français, Européen et citoyen du monde, additionnant les identités au lieu de les opposer.

La conception française d’une identité exclusive a vécu. Mais elle a laissé une empreinte difficile à effacer, celle qui ne reconnaît l’autre que totalement assimilé, rejetant toutes les différence en son sein.

Une partie des problèmes de la société française vient de cette difficulté et ce n’est pas en ranimant le nationalisme du passé et en opposant identité nationale et immigration que les choses vont s’améliorer.

C’est pour toute ces raisons, et pour rappeler l’esprit d’ouverture et de solidarité de la société bretonne, que l’UDB s'est joint à la manifestation de Lorient samedi dernier.

  GEDC0099

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photo : Yan Bol Chevrel (section UDB de Lorient), Sylvain Berhault (élu d'Hennebont) et Yann Syz (élu de Lorient)

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article