Maison de la solidarité à Lorient et Office HLM pour Cap Lorient.

Publié le par Kevrenn Bro An Oriant

 

Laurence-copie-1.jpgOutre les hypothèses de fusion ou de coopération entre Cap Lorient et ses voisines (voir article précédent), les élus de Lorient ont évoqué hier des dossiers importants du quotidien.

 

Ainsi le conseil a validé à l'unanimité la création d'une maison de la solidarité, réunissant au moins 3 associations "caritatives" dans un même lieu.

Un beau projet qui permet des mutualisations et des cohérences, mais un peu éloigné de certains secteurs d'habitats, d'où cette intervention de Laurence Chevrel (UDB) :

Une simple remarque :

 

Ce beau projet, pertinent, est situé sur un secteur auxquels nos quartiers HLM du sud de Lorient sont mal reliés par des lignes de bus actuelles.

 

C’est également le cas des locaux de pôle emplois. Il serait utile qu’à l’avenir une ligne relie directement Kervénanec et Frébault au Perroquet Vert en passant par la Découverte.

 

De nombreuses personnes en difficultés se plaignent, en effet, de devoir laisser leurs enfants à la cantine de l’école,  par exemple, dès qu’ils vont à pôle emplois par le transport en commun.

 

En réponse, Dominique Cany, adjointe en chardge du dossier, a indiqué que les contacts sont pris avec la CTRL en ce sens.

 

 

Les élus ont ensuite enclenché le processus de fusion des offices HLM de Lorient et d'Hennebont sous l'égide de Cap Lorient, pas important vers une politique du logement social à l'échelle de l'agglo, ce que Yann Syz (UDB)  a évoqué ainsi:

 

Après le dossier de l’eau, voici un deuxième sujet qui illustre une volonté renouvelée de voir l’agglomération construire des cohérences dans l’action publique.

 

A noter que l'opposition municiaple n'a pas voté pour ce dossier, mais sans s'en expliquer. Etrange....

 

On le sait, les enjeux du foncier, de l’habitat et du logement social dépassent aujourd’hui les frontières communales.

 

Nous avons à faire là à deux offices H.L.M. en bonne santé financière, qui en se regroupant sous l’égide de cap l’Orient vont pouvoir être un pilier supplémentaire d’une politique de l’habitat plus cohérente sur l’agglomération.

 

Les élus UDB souhaitent que ce bordereau ne soit qu’une étape vers une meilleure mixité sociale dans l’ensemble des communes du Pays de Lorient.                                      Copie de IMG 0160

 

Commenter cet article