Schéma Régional Climat Air Energie de Bretagne : avis des élus lorientais

Publié le par Kevrenn Bro An Oriant

 

 

nouveau plan alter breton npabAvis sur le Schéma Régional Climat Air Énergie de Bretagne (SRCAE)

 

 

Monsieur le Maire, chers collègues,

 

 

Nous avons le sentiment que la Bretagne, celle qui va de Nantes à Brest, bénéficie d'une situation exceptionnelle pour changer de cap.

De notre point de vue, dans le cadre du futur acte 3 de la décentralisation, ce type de schéma régional doit devenir prescriptif pour les collectivités infra-régionales. Il faut enclencher un véritable effet de levier sur nos territoires.

 

Comme le met en avant l'U.D.B dans son Nouveau Plan Alter Breton (à disposition de chacun d'entre vous en cliquant ici) la Bretagne peut compter sur différentes filières :

les filières marines, terrestres, éoliennes et solaires.

 

La filière marine qui peut développer le recyclage des algues ou chercher à utiliser les effets de la marée pour son énergie électrique.

 

Les filières terrestres : l'une d'elle est bien connue ici est celle de l'utilisation du bois et de ses déchets pour le chauffage. L'autre permet de valoriser notre agriculture par la récupération et le traitement des déchets agricoles.

 

La filière éolienne : ce n'est pas du vent que de dire que les Bretons doivent pouvoir compter sur cette filière. Non seulement elle est source d'énergie mais aussi, et en ces temps de crise cela est important, elle est source d'emplois !

 

La filière solaire : Ici tout comme la filière bois nous la développons aussi, preuve en est par la présence de panneaux sur des sites tels que le Stade du Moustoir ou la Cité de la Voile.

 

 

Ici, en Bretagne, alors que le secteur du bâtiment a encore perdu 2000 emplois, l’État central français garde la main sur le droit, sur la politique énergétique et sur 90% des finances publiques.

Et l’État tarde... Il tarde trop  à prendre des décisions de bon sens qu'attendent les citoyens et les entreprises.

Les orientations du SRCAE concernant le volet 1 du pacte électrique breton :

diminuer la consommation énergétique des logements, par l'isolation, restent à mettre en œuvre.

Au passage une centrale au gaz inutile reste toujours d'actualité en Bretagne !

 

 

Les ménages les plus modestes, dont les dépenses énergétiques arrivent à plus de 10% de leurs revenus, les entreprises à l 'économie précaire nous amène à demander en priorité un plan régional d’isolation thermique.

Ce plan doit être une priorité sociale, économique et écologique pour les 20 années à venir.

 

Il y a urgence au changement et notre municipalité peut y prendre toute sa part en musclant sa politique d'accompagnement à l'isolation et au chauffage économe.

 

Prenons notre destin entre nos mains !

Publié dans Lorient

Commenter cet article