Lorient:Conseil Municipal du 3 juillet 2008

Publié le par Kevrenn Bro An Oriant

Plus de 50 dossiers étaient à l’ordre du jour du Conseil Municipal de Lorient hier soir, mais d’importances inégales.

Le Compte Administratif a permis de souligner la bonne santé financière de la ville. Pour autant, les dynamiques qu’on peut y lire interrogent pour l’avenir. La ville est prise en étau entre des accumulations de désengagements de l’Etat et une inflation en hausse ( le prix du BTP ou de l’énergie pèse lourd).

 

Les éléments seront à analyser finement pour les prochains budgets.

 

C’est à l’aune de ce contexte financier qu’il faudra juger de l’opportunité d’investir dans certains équipements.

Ainsi avons-nous lancé une étude de faisabilité pour la fameuse 4ième tribune de stade du Moustoir. Les élus UDB se prononceront pour ou contre cette opération en fonction des marges de manœuvre financières et selon l’implication du football professionnel dans une opération dont il serait le principal bénéficiaire.

 

Plusieurs dossiers ont par ailleurs démontré la difficulté à gérer le problème de l’automobile au sein de l’espace urbain et la nécessité de travailler dans l’inter modalité.

Mais c’était la culture qui était à l’honneur hier soir.

 

Citons les travaux dans l’aile est de l’hôtel Gabriel afin d’accueillir animations du patrimoine et archives historiques.

 

Nous nous félicitons de voir la ville investir dans un bâtiment symbolique pour l’entretenir et l’ouvrir au public. Il a par ailleurs été rappelé que ce travail ne préjuge pas du projet culturel définitif. Le groupe UDB souhaite toujours voir étudier sur ce site différentes pistes reliant l’histoire de la vie Lorientaise à son actualité dans une logique « Lorient ville du monde » et ce, de la Compagnie des Indes à l’Interceltisme.

 

Le festival Interceltique a justement été l’objet d’un débat consensuel. Pour pallier un désengagement du Ministère de la Culture, la  ville a décidé de rajouter 75 000 euros de subvention. Sur ce sujet, voici les grandes lignes de l’intervention des élus de l’UDB :



«  Nous venons ici soutenir le FIL dans un contexte contraint pour les festivals.

Nous venons aussi et peut-être surtout, accompagner les évolutions du FIL qui vont dans le sens de la politique de la ville.

On voit en effet que le FIL s’efforce depuis quelques années de mieux s’intégrer dans la vie Lorientaise.

On le sait, c’est le cas par le biais d’activités hors saison. C’est aussi le cas dans l’amélioration de la gestion des déchets ou de la vigilance accrue sur les phénomènes de surexposition au bruit.

La ville a noté avec intérêt que le Festival s’engage sur une démarche de prévention santé en cohérence avec d’autres fêtes de la région..

Le FIL s’investit également dans l’initiation au breton avec l’aide de ses bénévoles.

Tout cela mériterait, avec d’autres éléments d’être intégré dans une convention pluriannuelle qui tiendrait compte aussi du contexte règlementaire et social ainsi que des dynamiques croisées à favoriser avec le tissus associatif local.

Cette démarche de partenariat renforcé est utile pour un Festival qui est, n’en déplaise à certains dans les ministères, un véritable espace de création ayant une résonance nationale et internationale.

Un Festival qui est aussi un vecteur de notoriété pour les acteurs économiques de la région. Les opportunités de réunir chefs d’entreprises locaux et ministres ou ambassadeurs étrangers ne seront pas si nombreux de Nantes à Brest ! »

 

 

 

Publié dans Lorient

Commenter cet article