Sinadur ar garta "Ya d'Ar Brezhoneg" e Lannerster a live 2

Publié le par Kevrenn Bro An Oriant

Tout d’abord, voici l’objet du délit, cette plaque apposée dans les lieux publics,

 «  Défense de cracher par terre et de parler breton »
Elle résume bien le sort réservé à notre langue par l’administration française.

Dans cette affaire, je citerai d’abord 3 témoins :

«  La langue d’un peuple, c’est la peau de son âme » disait en  1913 Emile Masson (1869-1923) un socialiste libertaire, pacifiste, écologiste avant l’heure, fervent défenseur du breton, surnommé «  le Gandhi breton ». Pour lui : La question de la préservation de la langue bretonne est centrale . . . la liberté de l’individu passe par la réappropriation de son identité et de sa culture.

Ensuite, un extrait d’un article du journal WAR SAO ( Debout) de «  l’organisation des bretons émancipés » signé du président Marcel  Cachin. Directeur de l’Humanité de 1918 à 1958.

" Nous sommes décidés à défendre les legs émouvants des générations qui ont fait des bretons ce qu’ils sont aujourd’hui. La langue bretonne, la culture bretonne, la tradition bretonne, nous voulons  ici les respecter et les faire aimer. Mais nous contribuerons a cette grande œuvre avec les qualités et les vertus propres du peuple dont nous sommes issus, dont nous sommes fiers". Rappelons que Marcel Cachin chantait à l’occasion l’International, la Marseillaise et le Bro Goz  tout cela en Breton.

Pour finir Yves Morvan connu sous le pseudo de Jean Marin, mais si je vous dis :
"Ici Londres, les français parlent aux français ! "

Lui il fit traduire et diffuser l’Appel du 18 Juin a l’intention des bretons le 24 juin 1940.

Ce proche du général De Gaulle s’adressait ainsi aux bretons :

 « Soyez assurés qu’a l’heure de la victoire, le gouvernement français saura prendre en considération vos légitimes désidérata, selon le vœu de votre cœur de vous sentir plus bretons que jamais par le maintien harmonieux et libre des traditions qui font votre originalité. »

Lanester a 100 ans, mais c’est aussi un siècle de revendications et de vaines promesses pour le breton.

Encore une fois, après que le neveu du Tonton botte en touche, le ministre félon de l’Identité Nationale, Besson a touché le fond. Il répond avec mépris qu’une loi pour les langues régionales serait contraire au principe d’indivisibilité de la République et d’égalité devant la loi.
Ils viennent de donner un coup de pouce, à un enterrement de 1ière Classe !

Nous sommes près à soulever Ciel & Terre pour sauver les baleines…les pandas chinois, l’orchidée de Bornéo et telle variété de bousier africain, nous déplorons le contact avec une tribu amazonienne.

Alors, comme pour la Bio Diversité, la langue bretonne est l’essence même de notre culture, cultivons notre jardin, et n’attendons pas que notre voisin le fasse pour nous ; il est trop occupé à tailler les roses à Versailles…

C’est nous, a notre niveau, qui devons agir.

C’est nous qui devons impulser l’élan, donner envie, donner les moyens pour participer à la renaissance de notre langue, pensons aux droits des « Enfants de Bretagne » Bugaled Breizh  comme on dit chez nous.
Nous devons travailler pour les générations futures, leur transmettre l’héritage culturel, la langue du pays où ils vivent, cette langue qui est la ciment de notre culture.

Les fondations de l’édifice sont toujours là, les militants l’ont débroussaillés, c’est aux décideurs de relancer la construction, sinon autant creuser le trou.

Je terminerai en breton : " Hep brezhoneg, Breizh ebet" " Pas de Bretagne sans breton".

 
JJ-Valy.jpg

Réponse aux élus de droite qui ont votés contre et à ceux de "Lanester franchement à gauche" qui se sont abstenus

Le peuple breton sera reconnaitre les siens !

Les uns, qui n’ont pas peur  de montrer leur différence et travaillent pour l’avenir de la Bretagne.

Les autres, les fossoyeurs de leur langue, sont conditionnés par l’idéologie universaliste et jacobine des partis français.

Jean-Jacques Valy
Conseiller Municipal UDB de Lanester
A l'occasion du vote du passage au niveau 2 de la Charte " YA d'ar brezhonneg"

 

 

Publié dans Lanester

Commenter cet article