Sylvain Berhault "l'échelle du bassin de vie, va prendre de l'importance dans la gestion du quotidien".

Publié le par Kevrenn Bro An Oriant

00401.jpgLe conseil municipal d'Hennebont était vendredi l'un des premiers à donner son avis sur la réforme en cours de la carte intercommunale qui doit se traduire dans le pays de Lorient par une réformette intégrant Plouay, mais laissant de coté Kervignac et Quimperlé.

Sylvain Berhault, élu UDB (Union Démocratique Bretonne) a donné un avis favorable, tout en critiquant la méthode:

 

Pour ma formation politique, l'Union Démocratique bretonne, nous considérons que cet aspect de la réforme territoriale va globalement dans  le bons sens. On se rapproche ainsi peu à peu de la logique de pays que nous défendons depuis toujours ... 

 

La  fusion CAP L'Orient, Communauté de communes de Plouay est, en effet une bonne chose et d'ailleurs cela place encore plus Hennebont comme un des centres de l'agglomération..

 Et à ce sujet nous pouvons dire que le  dossier sur la gestion de l'eau et celui  sur le logement social montrent combien l'échelle du bassin de vie, le pays de Lorient, va prendre de l'importance dans la gestion du quotidien. Il faut trouver le bon équilibre entre la pertinence d'un territoire suffisamment large pour coller aux déplacement domicile travail des habitants qui construisent de facto un territoire plus vaste  que l'agglomération  actuelle, et les outils d'actions qui doivent rester proches des usagers dans nos communes......

 

Mais ,pour aller au bout de cette idée  il nous  faut par contre, effectivement  regretter que cela n'aille pas jusqu'à la communauté de communes de Bellevue-Blavet-Océan , et regretter tout autant  que la frontière départementale fasse obstacle à un rapprochement Cap L'Orient -Quimperlé, alors qu'il y a une question évidente de cohérence des territoires et j'en veux pour l'exemple les quelques  300 lorientais  qui vont travailler tous les jours à Quimperlé lorsque  300 quimperlois font le chemin inverse. Si on extrapole sur l'ensemble des communes des deux  zones, on voit bien que le rapprochement Cap Lorient Quimperlé  est une question de vie quotidienne.

 

En ce qui concerne les syndicats, nous ne pouvons que constater effectivement leur dissolution  mais nous pouvons nous interroger sur la pertinence de cette dissolution et à vrai dire, nous pouvons considérer qu'elle est aussi plutôt bienvenue tant il est établi que dans le fonctionnement de ces syndicats il n'y a aucun vrai contrôle citoyen.... 

 

Reste tout de même comme le bordereau le souligne une grosse critique sur le calendrier : Mettre cela  en place quelques mois avant les municipales n'apparaîtrait pas très  légitime.   Les deux calendrier devraient coïncider, pour que le débat n'ait pas l'air confisqué."

 

 

Pour l’Union Démocratique Bretonne,

 

Sylvain BERHAULT

 

 

Publié dans Hennebont

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article